sante-solution.com


  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)
  • Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)


Raisons qui expliquent que vous êtes toujours fatigué(e)

Fatigué(e), lassé(e), exténué(e) sont les termes qui vous correspondent ces derniers temps ? Vous baillez constamment devant votre ordinateur au boulot ou clignez sans cesse des yeux devant la télévision à la maison ? Voilà des signes qui prouvent que vous manquez de sommeil. Dix raisons qui le prouvent ? Fourchette & Bikini vous les liste ci-dessous…
 

1/ Vous ne vous couchez pas à la même heure

Tous les soirs, vous variez vos occupations. Certaines fois, vous lisez votre roman favori enfouiné(e) dans votre lit, d’autres fois vous regardez votre série préférée à la télé, et pour finir, certains soirs, vous jouez à votre gameplay chéri sur votre ordinateur… jusqu’à pas d’heure ! Oui, vous ne vous couchez pas à la même heure et ressentez au long terme un vrai manque de sommeil… Peut-être est-il temps de vous fixer un horaire de coucher, non ? S’endormir à des heures irrégulières est le pire moyen pour subir des insomnies, des réveils nocturnes et compagnie. Plus clairement, les nuits irrégulières causent plusieurs troubles du sommeil qui expliqueraient votre état de fatigue extrême. Alors désormais, veillez à vous coucher à heure fixe et à dormir pendant 8 heures minimum, ok ?


2/ Vous regardez la télévision ou faites du P.C. avant de vous coucher

Vous avez l’habitude de vous endormir devant la télévision, dans votre chambre face au lit, ou juste après avoir checké vos mails et les profils Facebook de vos amis sur votre ordinateur portable ? Mauvaise idée ! Leurs écrans lumineux ont la fâcheuse tendance d’exciter et réveiller votre cerveau. Résultat, vous êtes loin de parvenir à trouver sommeil… Dès maintenant, préférez lire un bon livre, faire des mots-croisés ou feuilleter un magazine avant de vous mettre au lit. Vous verrez que vous tomberez plus facilement dans les bras de Morphée !
 

3/ Vous êtes stressé(e) ou angoissé(e)

Vous n’arrêtez pas de ressasser le boulot qu’il vous reste à faire au bureau ou la multitude de tâches que vous devez entreprendre à la maison avant l’arrivée de Belle-Maman ? Oui, ces derniers jours, vous êtes stressé(e) voir angoissé(e) par les événements qui vous attendent ? Relaxez-vous ! Le stress, l’anxiété ou encore la panique sont des facteurs qui accentuent les sensations de grosse fatigue. Accordez-vous un moment de détente au minimum une fois par jour. Il vous permettra de mieux gérer les soucis et le stress constant de votre vie quotidienne. Yoga, lecture, petite sieste ou bon bain, vous avez l’embarras du choix pour tout oublier et vous relâcher.
 

4/ Vous n’êtes jamais à l’extérieur

Métro, boulot, dodo… Tels sont les mots qui définissent votre quotidien. Oui, vous enchainez les dossiers au boulot et vos tâches de maman ou de papa modèle à la maison. Les sorties dehors ? Vous ne connaissez pas, excepté pour prendre le volant et vous rendre au bureau, à l’école ou au supermarché du coin, tiens. Et la luminothérapie dans tout ça, ça vous dit quelque chose ? Le soleil et les rayons qu’il émane sont essentiels pour réguler votre horloge biologique et donc votre sommeil. Si vous ne vous y exposez pas régulièrement, votre cycle est déréglé, votre fatigue accentuée ! Alors, pensez à vous balader à l’extérieur le plus souvent possible. Partez au boulot, à l’école ou au supermarché à pied (ou garez votre voiture un peu plus loin qu’à l’accoutumé) afin de vous ressourcer et profiter des rayons solaires. Sinon, envisagez de faire une cure de luminothérapie afin de régler vos soucis. Trente minutes suffisent à réguler votre cycle (et remonter, qui plus est, votre moral en flèche !)


5/ Vous êtes overbooké(e)

Comme dit plus haut, c’est un peu la course contre la montre au travail ou à la maison. Vous courez dans tous les sens et n’avez pas une minute pour vous. Overbooké(e) et fatigué(e) vous êtes. Comment y remédier ? Là encore, en vous octroyant des moments de détente. Prenez du temps pour vous, rien que pour vous. Oui, c’est égoïste mais vous verrez que ça vous fera un bien fou !


6/ Votre alimentation n’est pas équilibrée

Vos assiettes ? Elles sont loin d’être parfaites. A la pause déjeuner au boulot, vous filez au kebab du coin, vous vous faites livrer un japonais ou vous partez acheter un sandwich sous-vide au supermarché. A la maison, vous réchauffez des plats déjà cuisinés, vous préparez des burgers faits maison (vos enfants sont ravis) ou vous réalisez, sans vous casser la tête, un plat de spaghetti à la sauce bolognaise (plus il y a de sauce, meilleures elles sont). Oui, vous n’êtes franchement pas un(e) bon(ne) cuisinier(ière) et êtes même atteinte de flemmingite aigüe lorsqu’il s’agit de cuisiner. Tout cela sans parler du petit-déjeuner que vous zappez par manque de temps… Et l’alimentation saine et équilibrée dans tout ça, vous y pensez ? Vous l’ignorez mais elle est primordiale pour soigner votre état de fatigue. Pourquoi ? Tout simplement car une mauvaise alimentation engendre des carences alimentaires alors que les nutriments essentiels à une bonne santé facilitent un bon sommeil… Dorénavant, préparez-vous des lunchbox pour la pause déjeuner du bureau (salades composées, filet de poisson et poêlée de légumes...) ou réalisez des bons p’tits plats à la maison (hachis parmentier fait maison, papillote de poisson et riz…). Vous n’êtes pas bon(ne) cuisinier(ière) mais vous pouvez le faire. Motivez-vous !


7/ Vous n’êtes pas sportif(ve)

Le sport et vous, ça fait deux ! Oui, vous n'êtes inscrit(e) ni dans un club sportif, ni dans une salle de gym, et encore moins à la piscine. Malheureusement pour vous, faire les courses ou aller chercher les enfants à la garderie n’est pas du sport et ne vous fera pas garder la forme. Pourtant, l’activité physique joue là aussi un rôle sur la fatigue. Les endorphines, ça vous parle ? Ces hormones du bonheur, libérées dans le corps après la pratique d’un sport (tous confondus), détendent l’esprit et le corps et favorisent le sommeil. Balade à pied, promenade à vélo, aquagym, toutes les activités sont bonnes pour que vous bougiez désormais.


8/ Vous enchaînez les soirées alcoolisées et un peu trop olé-olé

Vous êtes célibataire et n’avez pas d’enfants à votre charge. Vous passez votre temps à faire la fête et enchaînez les sorties en boîte, les soirées chez les potes… et les verres d’alcool ! Un, puis deux, puis trois, vous rentrez chez vous complètement saoul(e) plus d’une fois. Tout comme la cigarette, saviez-vous que l’alcool excite votre cerveau et vous empêche de passer une bonne nuit de sommeil (sans compter qu’il provoque de sérieux dégâts sur votre santé et votre silhouette) ? Faire la fête, c’est une chose. Être modéré, ça en est une autre. Veillez à limiter votre consommation de boissons alcoolisées, votre état de fatigue s’en ira !


9/ Vous zappez le petit-déjeuner

Comme dit plus haut, le petit-déjeuner est primordial pour garder du tonus tout le long de la journée. Exit les petites fatigues ou les gros coups de barre de fin de journée si on l’adopte le matin. Mais attention, il doit être équilibré et complet ! Le pain au chocolat ou le croissant ? Réservez-les pour le petit-déjeuner du week-end. Sinon, optez pour du pain ou des céréales complètes, avec une boisson chaude (thé, café, cappuccino…), un jus de fruit ou un fruit frais (jus d’orange, kiwi, clémentine) et un produit laitier (verre de lait, yaourt, une portion de fromage à pâte molle léger…).


10/ Vous faites l’amour sept nuits sur sept avec votre conjoint(e)

Tout va bien même un peu trop bien dans votre couple. Votre vie sexuelle ? Elle est épanouie comme jamais. Avant de vous endormir, vous enchaînez les séances de galipette avec votre partenaire... et cela sept nuits sur sept, ou presque ! Vous avez bien raison mais veillez là aussi à modérer vos ébats. Même si le sexe libère des endorphines et l’orgasme délivre de l’ocytocine (une hormone relaxante qui provoque un total état de plénitude et de détente), faire l’amour joue sur votre sommeil et le met en berne pendant un petit moment. Vous avez souvent de l’énergie à revendre après vos galipettes avec Chéri(e), n’est-ce pas ? Vous avez envie de tout faire excepté de vous coucher et de dormir, non ? Alors, si vous réduisiez la cadence à trois-quatre fois par semaine, non ? Ce sera toujours autant passionnel, rassurez-vous !










sante-solution.com

Toute reproduction, distribution ou modification partielle ou complète de ce site internet et des documents s'y afférant est formellement interdite.
Ce site et son contenu sont protégés par les lois sur la protection des droits d'auteurs et de la propriété intellectuelle pour tout pays.
L’auteur se réserve le droit de vous poursuivre en justice et réclamer des dommages et intérêts sur ses droits réservés.
Copyright © www.sante-solution.com © 2014-2021, all rights reserved worldwide-transaction is 100% secure
Site secured with the highest level of encryption available through the COMODO High© Insurance Secure Server CA ©